Remise d’une vedette et rempoissonnement du lac Itasy

Dans le cadre de la gestion durable des ressources halieutiques et de la pêche, le Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche conduit par le Ministre Augustin ANDRIAMANANORO a mené des actions au niveau du quatrième plus grand lac de Madagascar, le lac Itasy, ce vendredi 14 décembre 2018. D’après les études menées par l’Observatoire Economique de la Pêche et de l’Aquaculture (OEPA) depuis 2015, un établissement public rattaché auprès du Ministère, le lac Itasy génère plus de cinq milliards d’Ariary de revenus répartis au niveau de tous les acteurs de la chaîne de valeur. Dans le souci d’optimiser ce capital naturel renouvelable, des alevins ont été déversés au niveau du lac ce jour. Pour ce premier jet de rempoissonnement, 1 000 alevins ont été remis à l’eau, dont des tilapia et des carpes. Mais le défi qu’a posé le Ministre avec les acteurs des ressources halieutiques et de la pêche dans la Région Itasy, 100 000 alevins seront, au total, remis à l’eau. Ce rempoissonnement massif permettra de redynamiser le secteur de la pêche, avec tous ses chaines de valeurs, tant sur le moyen que sur le long terme.

Mais ce rempoissonnement massif ne constitue qu’une goutte d’eau sans une prise de conscience de tous les acteurs sur l’exigence d’une bonne gouvernance des ressources halieutiques. Sur ce point, le Ministre a insisté sur « la nécessité pour tout un chacun de prendre ses responsabilité pour atteindre l’objectif fixé : une pêche responsable et durable ». D’ailleurs, en vue de parvenir à ce but, le Ministère a déjà lancé une campagne de sensibilisation et des formations pratiques sur le système SCS communautaire (Surveillance Suivi et Contrôle) à Ampefy. « Tous les pêcheurs doivent respecter les règlements en vigueur d’après le Ministre, notamment la période de fermeture de pêche ainsi que le respect de la taille règlementaire exploitable », a souligné le Ministre. En outre, il a remis 240 filets règlementaires à la Fédération d’associations de pêcheurs moyennant la remise des filets non règlementaires par les pêcheurs. Il s’agit d’inciter les pêcheurs à respecter la législation en vigueur toujours dans l’optique d’une gestion responsable et durable des ressources halieutiques.

Toujours dans l’optique de renforcer la surveillance de pêche, le Ministre a également remis une vedette à la Fédération de pêcheurs du lac Itasy. Cette dotation permettra à la Fédération de raffermir les actions de contrôle des activités de pêche non seulement pendant la période de fermeture mais pendant toute l’année, notamment pour le contrôle de la taille exploitable par les pêcheurs. Le respect de cette taille exploitable par les pêcheurs, à savoir un poisson d’une taille minimale de 7cm, contribue d’une manière significative à la pérennité du stock de poissons du lac.

Toutes ces actions résultent du constat que tous les acteurs de la pêche, Ministère, ONG, association et fédération de pêcheurs, collecteurs, mareyeurs, pêcheurs, sont conscient de l’importance d’une gestion durable et rationnelle des ressources. Une gestion durable et rationnelle des ressources ne peut en effet passer outre d’une gestion du lac, pour le présent et le futur. Le lac Itasy subit en effets diverses pressions si l’on ne cite que le rétrécissement du lac, d’environ de 3 500 Ha il y a une quarantaine d’année à environ 3 000 Ha actuellement. Il est également victime d’ensablement à cause des érosions sur les bassins versants aux alentours.

Les acteurs de la pêche du lac Itasy ont accepté le défi relevé par le Ministre. Les associations et la fédération d’association de pêcheurs présents à la cérémonie ont été convaincues et ont promis le respect de la période de fermeture de pêche et le respect de la taille règlementaire exploitable. Sur cette lancée, elles multiplieront les activités de surveillance au niveau des lacs de la Région Itasy. Les agents de surveillance communautaire qui ont précédemment bénéficié d’un renforcement de capacité en matière de surveillance communautaire seront dotés par le Ministère de moyens matériels dont des bicyclettes dans l’exercice de leur fonction.

Outre cet événement, le Ministre a également procédé à la cérémonie de clôture de la formation pratique sur les statistiques et bases de données sur la pêche continentale. Une formation qui a eu lieu avec l’appui du Projet SWIOFish2, un projet financé par la Banque Mondiale. Pour une gestion optimale et une prise de décisions efficaces, les données statistiques tiennent une place prépondérante dans le processus. Le Ministre a incité les bénéficiaires de la formation à « faire preuve de professionnalisme et de rigueur en matière de collecte, de traitement et d’analyse des données de pêche ». Cette formation sur les statistiques constitue un plus pour les responsables statistiques des 7 Directions Régionales à vocation continentale pour la réussite de leur mission. Après cette formation statistique sur la pêche continentale, les 13 Régions côtières bénéficieront également d’une formation pratique sur les statistiques et les bases de données marines, qui se déroulera en début de l’année 2019.

Plus d'actualités