Rempoissonnement de 50 000 alevins du lac Andranotapahana

Ce mardi 16 octobre 2018, le Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche à travers la Direction Régionale des Ressources Halieutiques et de la Pêche Analamanga, en collaboration avec l’Association Mpanarato Ezaka Firaisankina Mijoro eto Marovatana Ambohidratrimo, ont procédé à une campagne de rempoissonnement du lac Andranotapahana. 50 000 alevins, dont 1 000 « Trondro gasy » et 49 000 Tilapia de taille entre 2 et 3 cm, et en état de ponte après 1 mois, ont été mis à l’eau à Ambohidratrimo, en présence du Directeur Général de la Gouvernance de l’Océan RAVELOMANANTSOA Tantely, du Directeur Régional des Ressources Halieutiques et de la Pêche Analamanga RASOAMANANJARA Hantanirina, du Président de l’Association Mpanarato Ezaka Firaisankina Mijoro, RANDRIANANDRASANA Augustin, des représentants de la Commune, de la Gendarmerie et des pêcheurs de la Commune Ambohidratrimo.

Ce rempoissonnement dans le lac Andranotapahana fait partie de la politique du Ministère qui vise la pérennisation et l’amélioration des ressources halieutiques, tant en quantité qu’en qualité. Il marque également le début de la fermeture de pêche annuelle de la Région Analamanga allant du 15 octobre jusqu’au 15 décembre 2018.

Lors de son allocution, le Directeur Général de la Gouvernance de l’Océan a affirmé la nécessité de respecter la période de fermeture dans le but d’avoir le maximum de rendement par pêcheur pendant la période d’ouverture de la pêche. De son côté, le Directeur Régional des Ressources Halieutiques et de la Pêche Analamanga a loué les efforts de l’association des pêcheurs qui visent toujours à optimiser leur rendement, tout en gardant à l’esprit le fait d’être une Région Pilote à Madagascar en matière piscicole. Quant au Maire de la Commune Ambohidratrimo Clovis Arthur, il a incité les membres de l’Association à se professionnaliser davantage dans leur métier. Face à cette période de fermeture de pêche, le Président de l’Association de pêcheur a incité les autorités locales et centrales auprès du Ministère à multiplier les surveillances. L’objectif étant de dissuader et de réprimer ceux qui vont à l’encontre de la législation en vigueur en matière de pêche.

Cette activité à Andranotapahana marque le début de la campagne de rempoissonnement dans la Région Analamanga. S’en suivra pour les autres lacs comme le lac Mantasoa, Tsiazompaniry, etc.

Plus d'actualités