Atelier de relance de l’Algoculture à Toliara

Le développement des secteurs stratégiques et/ou des filières porteuses, stipulé dans l’Axe Stratégique n°3  « Croissance inclusive et ancrage territorial  du développement » du Plan National de Développement (PND) nécessite une identification ou revitalisation des filières prometteuses à partir desquelles doivent être centrées les actions de développement durable. L’algoculture, une activité en pleine expansion, en est un exemple qui peut répondre pleinement à tous les critères exigés par une telle perspective, c’est pourquoi, le MRHP a organisé un « Atelier de relance de l’algoculture » à l’hôtel AMAZONE, Toliara le jeudi 04 et vendredi 05 mai 2017.

« Cet atelier a pour but d’étudier la situation actuelle de l’algoculture sur le plan technique, social et économique à Madagascar en vue d’élaborer des recommandations qui seront utiles à tous les niveaux pour rentabiliser la filière, professionnaliser les algoculteurs et pérenniser l’activité ». Monsieur GILBERT François, Ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche, assisté de plusieurs personnalités locales dont le Chef de Région Atsimo Andrefana, le Préfet de Région, Le Chef du District de Toliara II et le Maire de la CU de Toliara ont honoré de leur présence cet Atelier.

Dans son allocution, Monsieur le Ministre a rappelé l’importance de la culture d’algue, son utilité dans les différentes industries comme l’agro-alimentaire, le parapharmaceutique, scientifiques, cosmétiques…, ainsi que le marché et les besoins mondiaux de cette matière issue de la mariculture.

Deux zones potentielles sont actuellement actives pour la filière algoculture à Madagascar, la côte sud-ouest et son opposé le nord-est. Des grandes sociétés, Copefrito, Natur’Alg, SovAlg et des ONGs, Blue ventures, WCS, Reef Doctor y exploitent ou encadrent la culture d’algues. Ces entités privées s’engagent fortement et fermement dans l’exploitation rationnelle des algues pour avoir une gestion saine et durable de la filière. Durant l’Atelier, force est de constater de l’impact promettant de l’algoculture au niveau du revenus des fermiers.

La synthèse des recommandations de cet Atelier peut être consultée dans :

Recommandations atelier algoculture_DIRAQUA_MRHP

ARR/SIE