Deuxième Conférence des Ministres des Pêches des Pays du PRSP

Après la première conférence des Ministres qui s’est tenue à Mahé aux Seychelles les 23-24 janvier 2007, ce fut au tour de Madagascar d’accueillir du 18 au 21 juillet 2017 la deuxième au Centre de Conférence Internationale Ivato (CCI) Antananarivo. S’inscrivant dans le cadre du Plan Régional de Surveillance des Pêches (PRSP) mis en œuvre par la Commission de l’Océan Indien (COI) et l’appui de l’Union Européenne et les Etats participants, cette conférence a pour objet d’évaluer le mécanisme régional de lutte contre la pêche illicite Non déclarée et Non réglementée (INN) depuis sa mise en action afin de consolider les acquis et envisager sa pérennisation.

  

Des photos d’archives de surveillances aérienne et marine COI

En effet, la pêche INN ou IUUF (Illegal Undeclared & Unregulated Fishing) se présente comme un réel danger menaçant, non seulement les stocks de poissons comme le thon de l’Océan Indien qui présente les 20% du total des captures mondiales, mais aussi les économies de la région avec 1 milliard de dollars de manque à gagner annuel en terme de valeur ajoutée et enfin les opérateurs en constituant une forme de concurrence déloyale qui ne respecte aucune règle régissant les espaces maritimes de la région concernée. Difficile à cerner par sa nature dynamique, très mobile et clandestine, la pêche INN a accusé une augmenté ces 20 dernières années et pour le sud-ouest de l’Océan Indien, la lutte contre celle-ci s’amenuise et « perd peu à peu en visibilité ». le PRSP, essoufflé par ses 10 années d’existence, nécessite actuellement une revitalisation ce qui constitue la justification de la tenue de cet événement dans le but de raffermir, renouveler les engagements des Etats participants. Brandissant comme devise : « Sud-ouest de l’océan indien : S’unir pour une croissance durable à travers l’économie bleue, PRSP : leader dans le combat contre la pêche INN », les objectifs de la Conférence Ministérielle d’Antananarivo se sont focalisés sur les 4 points suivants :

  • Réaffirmation de l’engagement politique des Etats membres ;
  • Elaboration des orientations sur les politiques et engagements futurs ;
  • Présentation du bilan des activités et les progrès réalisés par le PRSP depuis la 1ère conférence ;
  • Discussion de la configuration actuelle du PRSP ;
  • Définition d’une stratégie des interventions et activités au niveau des pays ;
  • Discussion des modalités de coopération avec les autres organisations/projets dans la région.

Cinq groupes de travail composés d’experts, techniciens, cadres et hauts responsables des Etats participants étaient formés pour se pencher sur 5 thèmes dont les résultats peuvent concourir à l’atteinte des objectifs  du 18 au 20 juillet 2017 pour aboutir l’élaboration de la déclaration ministérielle signée par les Ministres des 8 Etats participants ou leur Représentant. Il s’agit en l’occurrence de Madagascar le pays hôte, de l’Union des Comores, de la France (La Réunion), de Maurice, des Seychelles, du Kenya, Mozambique et Tanzanie. L’Afrique du sud, la Somalie ont aussi dépêché des délégations à cette rencontre.

Lors  de la cérémonie de clôture, les personnalités qui ont successivement pris la parole ont insisté à l’unanimité de l’importance et de la nécessité de renforcer la lutte contre la pêche INN et ont exhorté les autres pays à intégrer le groupe et œuvrer ensemble dans cette lutte. Ont pris la parole :

Le SG de la COI, le Représentant de la Banque Mondiale, Le Représentant de l’UE,  Mme le Représentant du Ministre de Kenya, Mme le Représentant du Ministre de la Tanzanie, le Représentant de Mozambique, SEMme l’Ambassadeur de France à Madagascar, Le Ministre chargé des Pêches de Maurice, Mme le Ministre chargé des Pêches des Seychelles, SEM le Vice Président des Comores, Le Ministre des Ressources halieutiques et de la Pêche de Madagascar. (Voir photos ci-après de g à d et de haut en bas).

La signature de la déclaration ministérielle de la conférence d’Antananarivo fut précédée de la remise de trophée cadeau pour ceux qui ont toujours œuvré dans le PRSP. Une séance de photos de famille et un cocktail a clôturé la rencontre ici à Antananarivo.

ARR/SIE