Restauration (Reboisement) de mangrove à Kimony-Morondava

Etant le refuge de plusieurs espèces halieutiques, les mangroves constituent un écosystème particulier et sensible ayant une haute importance écologique et économique. Les Mangroves de Madagascar présentent de vraies valeurs grâce à la quantité de Carbone y est stockée. Elles fournissent de  nombreuses ressources essentielles pour les populations côtières, depuis l’approvisionnement en produits de pêche, en bois de construction, pour la cuisine, jusqu’à la protection du littoral et au maintien d’une riche biodiversité marine et terrestre.

Pourtant, en 2005 la Conservation Internationale (CI) a démontré que, en une décennie, une diminution d’environ 21% de la surface totale des mangroves malgaches disponible a été enregistrée. La coupe illicite est la principale cause de cette perte. Cette pratique néfaste pour les palétuviers persiste toujours et devient de plus en plus marquée. La conservation de ces forêts apparaît donc primordiale dans la lutte contre le changement climatique.

Pour adhérer à cette lutte que le WWF et les ONGs œuvrant  dans la protection de l’environnement ont conjointement  organisé en date du 25 juillet 2018 le reboisement de mangroves. Le WWF a honorablement invité son excellence Monsieur le Ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche Augustin Andriamananoro lors du reboisement de mangroves organisé ce jour, qui est le chef de délégation de toute l’équipe du MRHP sur place durant cet évènement.

Ce reboisement a pour objectif d’informer et de conscientiser toutes les populations sur l’importance de la préservation et de la gestion rationnelle des bois  de mangroves afin de contribuer à la durabilité des ressources halieutiques d’une part, et de renforcer la résilience des écosystèmes marins et côtiers face aux diverses pressions d’autre part.

20 000 propagules ont été plantées sur une surface de 4 à 5Ha   dans le FKT de Kimony, District de Morondava I, région du MENABE avec la participation des CTD, STD, des communautés des pêcheurs, de l’équipe du MRHP et l’équipe du WWF.

Les parties prenantes (toutes les populations, les institutions publiques et privées, les ONGs, les Associations et la Société Civile)  ont ainsi participé fortement à l’organisation et à la réalisation de cet événement de s’impliquer activement à la préservation et la restauration des mangroves au profit de toutes les générations et de l’économie nationale.

Plus d'actualités